Bonsoir,

Les anciens traders de renommée avouent ne jamais avoir vu dans le passé un tel comportement des marchés avec une hausse continue, parfois sans volume et sans aucune respiration, comme si les vendeurs avaient totalement disparu. Même le jour de la tuerie la plus meurtrière enregistrée aux états unis, les indices US ont grimpé. On ne peut continuer à ignorer ce phénomène provoqué par les 4 principales banques centrales du monde, qui ont anéanti toute volatilité par la planche à billets, injectant des milliers de milliards de dollar, euros.. sur les marchés, tandis que les gérants, eux même en compétition, ne veulent par rater cette hausse ininterrompue.

J'ai commencé à analyser les transits mondiaux envers les thèmes des banques centrales depuis l'année 2000. Ces transits expliquent à mon avis le comportement des banques centrales durant de longues périodes. De même, les thèmes des dirigeants de ces banques centrales sont en relation avec les politiques menées. Par exemple les comportements dit de « colombe » expansionniste pour Yellen (et surtout Bernanke), et dit de « faucon », restrictif, pour Greenspan durant une certaine période, sont parfaitement visibles dans leurs thèmes respectifs.

Mais après une hausse de 350 % sur le SP500 en moins de 9 ans, et 4500 milliards de dollar injectés, la FED devrait commencer à réduire son bilan, et effectuer une troisième hausse de taux dès le mois de décembre 2017. En 2018, une politique un peu plus restrictive devrait commencer à se mettre en place dès le mois de février (à mon avis sans Yellen, j’expliquerai pourquoi)

En résumé les aspects mondiaux incitent les banques centrales à pratiquer une politique expansionniste ou restrictive, à condition que ces aspects interagissent dans le même sens avec le thème des banques centrales. Ces politiques influent ensuite sur les marchés comme on le sait... Ce qui est donc sans doute plus difficile à analyser, que de considérer uniquement les aspects mondiaux.... Comme du temps où l’économie réelle, la géopolitique, et les marchés financiers étaient intimement liés, car ce n’est plus le cas. On ne peut le nier.

Les aspects négatifs entre Jupiter Uranus et Neptune ont bien provoqué les dégâts que nous avions anticipé pour le mois de septembre avec en même temps les cyclones et tremblements de terre annoncés, ce que tout le monde met bien sûr sur le compte du "hasard". Nous avons vu également le conflit entre la Corée du nord et les US atteindre son paroxysme. 

Mais Uranus formait un magnifique trigone sur le thème (soleil) de la FED, et donc tous ces évènements pourtant physiquement proches des états unis, n'ont rien provoqué sur les marchés, bien au contraire..

A suivre..