27 mars 2018

Trump et la Chine

Bonsoir,

Le déficit commercial US est de 570 milliards en 2017, dont 276 milliards avec la Chine. 

La réaction de l’administration de Trump ne s’est pas attendre ce soir, suite aux commentaires de la Chine, qui se dit prête à faire des concessions sur l’importation de biens américains, pour en échange diminuer les nouvelles taxes d'importation prévues par les USA, d'un montant de 60 milliards de dollars.

L'administration Trump demande à la Chine de commencer par réduire ses droits de douane sur les voitures importées, d'autoriser la participation étrangère majoritaire dans les entreprises, et d'acheter d'avantage de semi-conducteurs US… 

La Chine est accusée par les USA de copier les produits américains (entre autres), d’imposer le transfert de technologies, d'être systématiquement majoritaire dans les entreprises étrangères, de faire du dumping social et économique par des subventions massives de l'état, et même du protectionnisme,  depuis plus de 40 ans.. Sans parler de sa monnaie peu flottante sur les marchés dont le montant est décidé quotidiennement de manière quasi administrative, évidemment dans le seul intérêt de la Chine..

La Chine devrait d'ailleurs devenir la première puissance du monde en 2024, (ce que les US veulent à tout prix éviter..), prête à imposer son mode esclavagiste, comme on le voit dans certaines entreprises françaises rachetées.. (mais chutt..)  Mais tout ceci est normal vu de l'Europe pour les anti trumpistes primaires, comme ci les 62 milliards de déficit commercial pour la France  en 2017 (record Européen), ne suffisaient pas...

Mais l'Allemagne, second pays exportateur du monde, qui profite de l'Euro sous évaluée (pour elle), a nullement intérêt à protéger l'Europe en aucune façon.

Le comble de l'histoire, c'est que Trump, sans le vouloir, pourrait diminuer l'empreinte carbone de son pays, en réduisant les importations venues du monde entier.

.. Car ne plus produire ce que l'on consomme, importer de l'autre bout du monde, tout ce qui peut être fabriqué sur place, est à la fois un non sens économique et écologique, qui profite principalement aux élites..

 

Posté par Alpha2 à 22:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


13 novembre 2016

Bonjour,

Peut être une façon de commémorer les attentats du 13 novembre 2015...  ICI

Posté par Alpha2 à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2016

Record des marchés, record de dette mondiale, record de réchauffement climatique et record de bêtise humaine.

Bonsoir,

Les marchés montent en flèche grâce à de mauvais chiffres de l'emploi. Cela devient banal comme comportement. La fed devrait poursuivre sa politique monétaire accommodante, et les marchés s'en réjouissent. 

Record de réchauffement climatique, record de dette mondiale, record de bulle obligataire, record des marchés financiers, et record de bêtise humaine... Tout va dans le même sens, pour les mêmes causes, avec sans doute les mêmes échéances, mais aucun chef d'état ne semble ouvrir les yeux.

Sur le plan purement économique, de nombreux économistes s'interrogent. Le principe keynésien qui consistait à relancer la croissance par la création monétaire pour rembourser les dettes ne fonctionne plus depuis un moment, tandis que l'injection permanente de liquidités par des montants gigantesques, ne produit plus d'inflation. Pourquoi donc ?

Peut être parce que notre modèle de civilisation a franchi un seuil qui contrecarre le principe Keynésien... La mondialisation entraîne naturellement la déflation puisque l'objectif de toutes les multinationales et grandes entreprises, dans un monde ultra libéral et dérégulé, (dans lequel la France avec son modèle actuel n'a aucune chance), est de réduire les coûts de main d'œuvre, jusqu'à les tendre vers zéro. C'est à dire avec le moins de personnel possible, grâce à la robotique au numérique, et en délocalisant de plus en plus loin, dans les régions toujours plus pauvres.

Par conséquent aucune banque centrale ne peut créer de l'inflation dans un tel modèle de civilisation. Ce qui signifie que cela peut encore continuer, et que le record de bêtise humaine est encore loin d'être atteint. Enfin tant que notre planète sera capable de supporter notre voracité destructrice primaire..

Pourvu que cela dure !

Vive la Fed et la BCE... miam miam +2.31% aujourd'hui grâce aux mauvais chiffres (et qui vont continuer à l'être, système oblige)   

 

Posté par Alpha2 à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 juin 2016

Pourquoi l'Europe et L'Euro ne fonctionnent pas ?

Bonjour,

A l'aube d'un potentiel brexit, la question du bien fondé de l'Europe sous sa forme actuelle se pose à nouveau .

Evolution du taux de chômage en Europe entre les pays qui sont passés à l'euro, et ceux qui sont restés à leur monnaie d'origine.  (source : www.statistiques mondiales.com) cliquer sur le tableau :

Evolution du taux de chômage zone euro et hors zone euro

Les pays du sud sont plus "faibles" économiquement que les pays du nord. Historiquement, depuis des siècles ils n'ont pas eu à lutter contre le climat.

Avant l'apparition de l'euro, les pays du sud étaient en grande partie les "sous traitants" des pays du nord grâce à une monnaie plus faible, autorégulée en fonction de leur économie. Mais aujourd'hui cette variable d'ajustement a disparu. Ainsi les pays du sud en souffrent énormément. Seule la baisse des salaires et la perte des acquis sociaux permettra sur le long terme de survivre économiquement. La France est aussi en première ligne.

La plupart des plus grands pays européens non convertis à l'Euro sont en croissance ou au pire stagnent.. Par exemple, depuis l'arrivée de l'euro, la Pologne a vu son taux de chômage passer de 13% à 8% en conservant sa monnaie. A contrario, tous les pays convertis à l'euro, et dont l'ancienne monnaie était plus faible que l'Euro, ont vu leur taux de chômage augmenter.... Sauf pour l'allemagne pour qui l'euro plus faible que leur monnaie d'origine le deutschmark leur a procuré un avantage compétitif.

Un tiers du chomage Français serait imputable à l'euro  ICI

Quelle stupidité, quelle criminalité cette Europe, qui consiste à faire cohabiter sur un même territoire sans frontières, des pays si peu homogènes économiquement ! 

Les chiffres sont éloquents, alors tous les hauts fonctionnaires, qui vous martèlent sur les chaînes de TV (appartenant à l'état) que les partisans d'une sortie de l'euro sont stupides, devraient être interdits de parole, car ils sont eux mêmes totalement à l'abri de la concurrence déloyale, du chômage, et de la misère qui en découle.

D'ailleurs nous ne sommes pas vraiment une démocratie, car le referendum Français avait donné le "NON" à 54.58% à cette constitution Européenne, le 29 Mai 2005...Et si l'on en croit les hommes politiques pro européens qui tentent de nous laver le cerveau quotidiennement en ce moment, la population serait victime de discours populistes, nationalistes, voire racistes.. Absurde. Dupont Aignan vaudrait la peine d'être reçu sur les chaines nationales, car il semble être parmi les seuls hommes politiques à comprendre.

Mouton noir

Les États Unis portent bien leur nom d'états UNIS...hors l'Europe n'a rien d'uni. Concernant le secteur industriel, nous vivons une concurrence déloyale ; par exemple entre roumains payés 150 euros/mois (après conversion de leur monnaie, le Leu), et nos salaires de base environ 10 fois plus élevés. D'ailleurs pour éviter de subir le sort de l'Europe, les "états (vraiment) unis" renforcent sans cesse leurs frontières avec le Mexique.

La Californie est devenue la 6ème puissance économique mondiale devant la France, avec seulement 38 millions d'habitants. Il est clair que le libéralisme libère les énergies, mais encore une fois les états unis ne subissent pas de concurrence déloyale sur leur propre territoire, contrairement à l'Europe, avec des salaires mensuels roumains à 150 €, en compétition avec les notres, par exemple.

Ainsi les initatives libérales gouvernementales seront positives pour notre économie, mais sans doute insuffisantes. Car face à cette concurrence déloyale, on comprend les entreprises Françaises qui délocalisent : prenons le cas d'une entreprise quelconque, travaillant sur un marché concurrentiel. Si elle ne délocalise pas toute ou partie sa production, alors que la plupart de ses concurrents le font, (afin d'augmenter les bénéfices ou pour simplement survivre), alors elle est clairement menaçée de disparition... C'est ce qui s'est produit en partie pour Peugeot avant son alliance avec DongFeng. Tandis que l'entreprise Renault est sauvée par sa filiale Roumaine.

Seuls les politiques pourraient mettre en place des règles intelligentes permettant de lutter contre le dumping social, mais il semble qu'une vision souvent étroite du monde économique et industriel les en empêchent, il faut dire qu'en aucun cas les hauts fonctionnaires ne sont concernés par le dumping social et la concurrence déloyale...

Imaginez que les pays occidentaux décident de mettre en place une taxe internationale afin de lutter contre le dumping social, en luttant au passage contre le changement climatique, où les transports représentent une part très importante. L'objectif serait donc de faire renaitre progressivement les économies locales.

Une solution par exemple, consisterait à taxer fortement le transport international de toute marchandise, en fonction de la distance parcourue, du poids, du volume, et de la valeur. (données déjà enregistrées aujourd'hui). Donc au bénéfice des entreprises nationales. Mais pour l'instant nous allons dans le sens contraire, puisque nous faisons fabriquer à l'autre bout du monde tout ce qui pourrait être produit sur place.

Ainsi les occidentaux produisent de moins en moins ce qu'ils consomment, ce qui est une hérésie sur le plan économique, car nous ne survivons que par l'endettement exponentiel ICI Jusqu'à ce que le système s'écroule, c'est inévitable. Les dettes occidentales ont déjà doublé en 10 ans..

Posté par Alpha2 à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2016

Loi El Khomri, Nuit debout et Mondialisation

Suite (01/05/16) :

Comme certains d'entre vous je suppose, je me pose des questions sur la loi El Khomri, nos problèmes économiques, et les manifestations qui en découlent, 

Sur notre planète aujourd'hui endettée à plus de 200 000 milliards à travers les états, les interventions des banques centrales sont de plus en plus fréquentes. (Sur les marchés financiers, La FED aux US, depuis 2009, a toujours eu raison des baissiers en rachetant les indices peu après les mauvaises nouvelles.) Mais ce processus d'endettement exponentiel mondialisé finira par imploser, c'est du moins ce que l'on entend de plus en plus.

Pourtant des solutions sont possibles pour éviter ces interventions des banques centrales qui visent à compenser un système économique totalement défaillant au niveau mondial, au profit d'un petit nombre d'individus.

Il faut créer un processus inverse à celui de la mondialisation, à savoir la "démondialisation". Celle ci consisterait tout d'abord à favoriser le commerce international entre les économies parfaitement homogènes, afin d'éviter un éternel alignement des salaires par le bas, au profit de seulement quelques uns, et au détriment de l'humanité toute entière. Pour l'instant nos politiques n'ont pas été fichus de le faire en Europe, puisque nous avons maintenant sur le même territoire sans frontières, des salaires à 150 €/ mois (Roumanie), 350 €/mois  (Pologne et Hongrie), en compétition avec les nôtres.

Lorsque j'observe les manifestations en France en ce moment (Nuit Debout, CGT, etc..), et qui devraient sans doute s'empirer dans les mois à venir, je me dis, en admettant qu'ils aient en partie raison sur le fond, il faudrait arrêter de se tromper d'ennemi.

Le dilemme du gouvernement socialiste actuel avec la loi El Khomri pour tenter de combattre le chômage de masse est clair. Ce gouvernement a simplement pris conscience que seuls les pays libéraux peuvent survivre à un monde ultra libéral, aussi inhumain soit il !... 

Les ennemis ne sont pas l'état Français, encore moins les patrons, puisque les décisions proviennent de la gouvernance européenne... Et ces organisations gouvernementales se soumettent elles mêmes aux multinationales, qui imposent un processus de compétition internationale, avec un alignement des salaires par le bas.

Je pense que c'est donc à Bruxelles qu'il faudrait imposer un tel processus de démondialisation. Ce serait la seule manifestation par millions de personnes, qui vaille...

Posté par Alpha2 à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 avril 2016

Quel modèle économique possible pour la France ?

Bonjour,

Pour compléter mon avant dernier post d'hier. La France produit entre 1000 et 1500 nouveaux chômeurs par jour depuis des années. C’est une situation assez effroyable pour les gens concernés. Chacun peut avoir autour de lui un proche, un enfant, qui peut avoir parfaitement réussi ses études, mais qui ne trouve pas de travail. C’est un phénomène de plus en plus fréquent.

Je suis d’accord avec le point de vue de Franck, mais je reste pragmatique sur notre façon d'évoluer. La France doit absolument s’adapter à la mondialisation tout en apprenant à s’en défendre, avec des droits de douane ou taxes proportionnelles contre les pays d’un autre âge comme la Chine, car il ne s'agit pas de les imiter, en effet. Mais le faisons-nous ? Non !!

En échange, dans le monde peu de gens nous comprennent... Comment nous Français sommes capables de faire grève en ne travaillant que 35 heures (pour ceux qui en bénéficient) ?. Nous donnons l’image d’une société qui vit parfois dans une forme d'opulence, en continuant à nous plaindre sans arrêt, à coup de grèves successives.

Je pense qu’une de nos forces principales est la créativité. Celle-ci pourrait nous aider à condition de la mettre réellement au service de l’homme et de notre planète. Par exemple, dans le domaine des énergies renouvelables de formidables solutions sont déjà au point pour assurer notre indépendance énergétique. Mais il faudrait que les entreprises concernées trouvent les conditions favorables pour se développer, ce qui devient très difficile en France.

La France est le seul pays où l’on peut vivre sans travailler. C’est aussi le seul pays où il est bientôt plus facile de vivre du système que d’essayer de faire vivre le système... ce qui provoque un cercle vicieux diabolique, à savoir toujours plus de chômage et de gens assistés, donc toujours plus d’impôts payés par les entreprises et les contribuables, donc toujours plus de pauvreté et d’endettement continuel... 

Il est temps de se remettre en question dans ce pays.

Posté par Alpha2 à 16:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 avril 2016

La Chine se porte bien, mais pas l'Europe et encore moins la France !

Bonsoir,

Explosion haussière grâce aux exportations chinoises. La Chine se porte très bien, je confirme...Partout des gens agitent des pancartes publicitaires dans les rues afin de convaincre les ingénieurs, techniciens, ouvriers de venir travailler dans leur entreprise... Le genre de choses qui ne se produit plus en France depuis les années 50.

Mais c'est plutôt une mauvaise nouvelle pour nous européens et surtout français, puisque cela signifie que "l'usine du monde" continue à centraliser de plus en plus le travail.

Certes en Chine on ne manifeste pas de manière corporatiste au risque à coup sûr de finir couler dans le béton... Les gens gênants "disparaissent", car c'est l'intérêt de la nation qui prime et non pas seulement celui de quelques uns au détriment des autres. Certes c'est anti démocratique... Mais obtenir ce que l'on veut par des grèves pour le bénéfice de seulement quelques uns, ce n'est pas du tout de la liberté, c'est de l'anarchie.

En France seulement 46% de la population paie des impôts, alors que 1% en paie 70%... D'où la fuite des capitaux, les délocalisations et le chômage massif en devenir. Ce gouvernement n'aura fait que hurler et transmettre insidieusement le  slogan "à mort les riches et patrons".

Nos politiques sont très loin de comprendre la vulnérabilité de la France par rapport au reste du monde. Chacune des décisions soit disant "sociale" va à l'encontre du travail, de la réussite, et du labeur, avec en conséquence les délocalisations.. "Grâce" à l'augmentation des taxes sur les CDD en France, les chinois exporteront encore et toujours plus, alors qu'ils accomplissent en 3 jours ce que nous ne savons pas faire en une semaine de 35 heures (pour ceux concernés). Il manque toujours quelqu'un en ARRT, en congés, pour avancer un projet ou simplement prendre une décision rapide dans une entreprise. Mais aucun de nos politiques n'a jamais travaillé en entreprise et encore moins créer une entreprise.

J'ose imaginer notre devenir probable en continuant dans une telle voie :

Les taux d'emprunts de la France remonteront tôt ou tard, lorsque les banques centrales seront à bout de souffle tandis que notre modèle économique sera devenu irréparable. ICI

Peu à peu, la France ne pourra plus supporter sa dette, notre taux de chômage sera très élevé. Nous serons contraints de quitter l'Europe, car nul ne pourra nous aider. L'assistanat chronique à tout va, cessera enfin d'exister car toutes les caisses seront complètement vides. Et une dictature finira par se se mettre en place dans un pays en faillite, afin de combattre violemment les éternels grévistes et autres contestataires, désormais considérés à contrario d'aujourd'hui encore, ennemis de la nation...

Posté par Alpha2 à 22:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 décembre 2014

L'Europe est une jungle économique

Bonsoir (suite)

Une chaine de télévision nous expliquait ce soir les différences de salaires et de charges patronales entre certains pays Européens, en prenant en comparaison la France, L’Allemagne et l’Angleterre. La plupart des indicateurs donnait la France comme le pays le moins compétitif, ce qui n'est pas du tout une surprise, mais les différences n'étaient toutefois pas énormes avec l’Allemagne.

Certes, mais les délocalisations massives des entreprises Françaises (à raison de 1000 chômeurs de plus / jour ouvré depuis plusieurs années), ne s’effectuent pas vers des pays dont le salaire est voisin. Mais avec l'Asie, et de plus en plus avec des pays Européens, dont le salaire est 5 à 10 fois plus faible que celui de la France. (ce n'est pas terminé, car l'Ukraine et la Turquie seront à 100 € /mois..). 

C’est cela la réalité de l’Europe inventée par des hauts fonctionnaires qui ne connaissent que le service public. Car l'amélioration de la rentabilité de certaines entreprises consiste parfois à transférer leur production vers les pays où la main d'oeuvre est la moins chère, ce que le système permet, encourage, et même oblige, afin de survivre face aux entreprises qui le font déjà...

Hors l'Europe, n'est que la mondialisation à petite échelle avec des pays en compétition déloyale sans frontières aucune. c'est à dire une "jungle économique", avec quelle espérance de vie pour la France ?.

 

2014-12-03_Salaires min

Posté par Alpha2 à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2014

D'autres effets de la mondialisation sur l'écosystème

Bonsoir

Un autre graphe qui montre une forte croissance ; l'évolution du CO2 dans l'atmosphère  

Une donnée qui vient de tomber mais qui ne semble pas avoir beaucoup d'importance alors qu'elle participera ultérieurement à la survie de l'espèce humaine ; le seuil des 400 PPM de CO2 dans l'hémisphère nord vient d'être franchi après 2.6 Millions d'années au moins + un siècle de consommation d'énergies fossiles (seulement). Cliquer ICI 

2014-05-26_CO2

 Ainsi la mondialisation ne détruit pas seulement des emplois en Europe (du sud) , elle participe à l'augmentation de la combustion des énergies fossiles (35% du total) par le biais des transports de TOUT ce que nous consommons, (et qui pourrait être produit sur place si la recherche du coût le plus bas n'était pas la seule donnée prise en compte..) 

Et que dire du futur marché transatlantique ?... Monsieur le Pen se trompe, Monsieur Ebola n'est pas le principal danger, c'est plutôt les réactions de Dame la terre dont il faut avoir peur ; cyclones de plus en plus puissants à venir (de toute évidence), pays entiers sous les eaux, etc..

Posté par Alpha2 à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mai 2014

L'Europe et la mondialisation

Bonsoir, peu de changement on attend la sortie du biseau d'un côté ou de l'autre ; la réalité économique est favorable aux baissiers, tandis que la planche à billets est favorable aux haussiers...

Le vote européen pourrait être une première sanction pour les marchés, cependant Draghi sera là pour les protéger.. : ICI
L’Europe n'est autre que le reflet de la mondialisation, avec des pays en concurrence sans frontières, menant une guerre industrielle sans merci pour atteindre des prix jamais assez bas, chaque jour un peu plus au détriment de l'humain. L'esclavage moderne est en marche et ce n'est que le début..

La mondialisation conduit à la déflation généralisée, par la recherche des prix de fabrication toujours plus bas, tandis que la planche à billet bientôt généralisée à l'ensemble des continents semble être le seul remède pour contrôler cette déflation... Faux, puisque l'argent des banques centrales ne circule que très peu dans l'économie réelle, car il ne sert qu'à alimenter les marchés financiers. Il n'y a donc pas de risques d'inflation pour l'instant à cause de la planche à billets . Mais on comprend alors que cette divergence croissante entre la réalité de l'économie, et le niveau des indices sera corrigé tôt ou tard. (seulement 0.1 % de croissance aux US ce dernier trimestre malgré plus de 5 trillions de dollars injectés par la FED ces cinq dernières années)

De mon point de vue la France, l'Europe, pourraient inventer l'eco taxe mondiale, par laquelle le transport international (et seulement international), de toute matière ou produit manufacturé se verrait fortement taxé, en fonction de son poids, de son volume et de la distance parcourue, (pour faire simple). De quoi favoriser les productions locales, penser écologie, et en finir avec ce monde qui marche sur la tête..

Posté par Alpha2 à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]