05 décembre 2011

Il était une fois la France et ses industries…

Il y a  30 ans, la France était leader dans de nombreux domaines industriels, comme par exemple les machines outils, où elle excellait en tant que leader mondial, la « Rolls Royce » des machines outils disait on. Puis un mauvais jour, des financiers sont arrivés à la tête de cette belle industrie en décidant d’augmenter les bénéfices, en délocalisant certaines fabrications, comme par exemple le bâti des machines. Immédiatement la qualité s’est dégradée, et les clients se sont peu à peu tourné vers les équipements allemands, offrant à la fois qualité,précision,robustesse,et innovation. L’Allemagne en se réservant « le haut de gamme », est finalement devenue leader mondial dans ce domaine, comme dans beaucoup d’autres d'ailleurs. Malheureusement pour la France, cette histoire s’est répétée dans de nombreux secteurs, y compris dans les domaines industriels où elle fut pionnière, comme par exemple l’écran plat que vous regardez en ce moment, qui fut inventé au CEA de Grenoble..

Il est pourtant devenu impensable aujourd'hui de produire en France, faute de compétitivité paraît il. Et pourtant, les pays nordiques le font... Par exemple, l’électronique des laves vaisselle, des laves linge, des sèches linge, des marques "Miele", "Siemens", "Bosch" est produite en grande partie en Allemagne et en Autriche (pour les avoir visités car je travaille dans un groupe Allemand). Preuve en tous cas, que l'on peut produire dans un pays industrialisé et se trouver à la tête des ventes dans certains secteurs "grand public".

Savez vous que la France est l’un des pays industrialisés qui compte le moins de robots industriels par habitant ? . 

En Allemagne les entrepreneurs n'ont pas été remplacés par des financiers prônant le libéralisme.Au contraire, le protectionnisme bat son plein, à coups de normes,de directives, de règles.Le communisme (de l’ex Allemagne de l’est) et le capitalisme, se sont « mariés » au profit de la nation toute entière. Curieux point commun d'ailleurs avec la Chine, même si l'on ne peut pas comparer l’Allemagne avec la dictature chinoise (correspondant à un état riche qui exploite une population pauvre).   En Allemagne, comme aux états unis, on agite le drapeau national dans les manifestations..

Une TVA dite « anti délocalisation » avait fait « pschitt » au bout de quelques heures à l’assemblée nationale Française, car elle n'est pas acceptable pour le pouvoir d’achats des Français. Même raisonnement pour nos syndicats. Quelle bande d’autistes, comment peut on avoir un raisonnement aussi court et ne pas creuser d'avantage le sujet différemment ? Mais cela se comprend après tout, car lorsque l’on a perdu son emploi, directement ou indirectement du fait de la désindustrialisation, on préfère acheter « moins cher » quitte à répéter le processus autour de soi....Nos élus faisant abstraction dans cette conclusion, des impôts directs et indirects qui explosent au fur et à mesure que nous nous approchons peu à peu de la faillite..

Bref, ce n’est certainement pas par un plan de rigueur drastique que l’on va sauver l’Europe du sud de la récession, puis de la faillite… Et ce n’était certainement pas la toute première chose à récupérer du modèle Allemand qui a fait ses preuves !

Posté par Alpha2 à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :