Bonjour,

Le SRAS est apparu fin 2002 sous le sesqui carré saturne neptune. Cependant, c'est véritablement en 2003 que l'épidémie s'est répandue, avec l'opposition Jupiter neptune.

Tout a commencé avec un "tueur en série", le 21 février 2003, lorsque le docteur Liu arrive à Hongkong en provenance de Canton, pour un mariage..... ICI

Comme expliqué précédemment, les virus sont toujours dépendant de Neptune, attaquée par des planètes dites "lourdes" ou "super lentes". Nous l'avons toujours constaté dans les thèmes mondiaux pour toutes les grandes épidémies de l'histoire. Le thème de la ville de Wuhan est d'ailleurs caricatural de ce point de vue, comme expliqué précédemment. 

Le thème du 21 février 2003 montre une forte opposition Jupiter neptune / vénus. Il en est de même, un peu plus tard, le jour de la déclaration de l'OMS , le 12 Mars 2003 , avec également un T carré soleil saturne pluton 

SRAS 21-02-2003SRAS Déclaration OMS

Le SRAS de 2003 et le Covid-2019, sont tous deux des virus dits respiratoires, normalement d'hiver. Le nouveau virus Codiv 2019 est capable de survivre jusqu'à 9 jours à des températures basses, donc en hiver. Mais il ne résiste que 2 ou 3 heures à 30°C (source science et vie). Cependant les hivers se produisent bien sûr à des moments différents selon que l'on se situe dans l'hémisphère nord ou sud de la planète.

Le pic épidémique du SRAS se serait plutôt produit aux alentours du mois d'Avril 2003 (les données ne sont pas très précises sur internet, car la Chine n'a pas été transparente à cette époque), mais c'est seulement le 5 Juillet 2003 que l'OMS a déclaré que la flambée mondiale était endiguée. ICI Le lien parait donc assez évident avec la dernière opposition jupiter neptune du 03 Juin 2003, date après laquelle le virus s'est définitivement retiré.

Dans le cas présent, cette année 2020, nous avons la combinaison de 2 aspects à Neptune. le sextile jupiter Neptune, dont j'ai expliqué ICI qu'il serait négatif par rapport au virus jusqu'au 20 Février 2020, (hiérarchie planétaire par rapport au demi carré uranus neptune), alors que cette date pourrait correspondre à un pic épidémique.

Mais la différence avec 2003, c'est que le demi carré Uranus Neptune au plus serré vers le 26 février, mettra énormément de temps à s'effacer complètement.

Le SRAS avait provoqué plusieurs pics épidémiques à différentes périodes. Le virus actuel pourrait donc probablement "s'endormir" partiellement dès le mois de mars, d'ailleurs au fur et à mesure de l'élévation des températures.

Mais après cette mise en sommeil, il pourrait à nouveau réapparaître sous la forme actuelle, voire sous une autre forme différente ?, plus virulente, fin 2020 ou en janvier 2021, avec en plus le concours de Jupiter et de saturne, en double demi carré à Neptune toujours en domicile.

Janvier 2021

Réduire notre emballement démographie et nos échanges mondialisés serait quelque part bénéfique pour notre planète et donc pour l'humanité. Le demi carré Uranus Neptune s'associe à la conjonction Saturne Pluton, force à la fois destructrice et constructrice, imposant la fin d'un système et de ses règles établies. (Saturne = l'ordre établi, ce qui a été construit, Pluton = Détruire pour mieux Reconstruire)

Cette combinaison impose de force, des changements très profonds. La Chine, comme toute autre nation d'ailleurs, ne peut et ne doit pas rester la seule "usine du monde", imposant sa puissance, sa domination et sa dictature. 

L'humanité doit construire un monde plus humain, plus propre, plus éthique, et sans doute plus respectueux des populations locales. Le temps presse, car  le "soulèvement de la nature" participera également au processus de remise en question, à travers l'emballement climatique que nous avons purement et simplement provoqué, et que certains osent encore contester.