Bonsoir,

Bon, enfin un peu de mouvement, cela fait plaisir.. Les marchés US devenaient un peu monotones, après presque 10 ans de quantitative easings et de taux nuls. Il fallait bien que cela change un peu. Mais le risque n'est pas seulement aux USA, avec 230 000 milliards de dollars de dettes dans le monde et quelque 100 fois le PIB mondial investi sur les marchés, il faudra également s'attendre un jour à quelques soubresauts sur les marchés...

Plus que jamais l'humanité ne fait pas dans la dentelle, cupidité, compétition, surendettement, et destruction de l'éco système, la mondialisation bat son plein. Les humains ont toujours aimé la compétition, provoquant ainsi des guerres permanentes à travers les siècles. Ces guerres sont devenues aujourd'hui d'ordre économique. Heureusement d'une certaine façon, quoique notre planète souffre plus que jamais de notre voracité, mais rien ne semble pour l'instant nous arrêter. L'accélération du dérèglement climatique et l'explosion démographique mondiale sont à l’image de cette fuite en avant.

l'Europe est aussi à l'image de la mondialisation, avec une juxtaposition de pays non homogènes économiquement en compétition, sans frontières, dont le grand gagnant est pour l'instant l'Allemagne. La paix économique durera le temps que Mario Draghi finisse d'injecter les quelques milliers de milliards d'euros nécessaires pour éviter temporairement la faillite des pays du sud de l'europe, qui subissent la valeur élevée de l'euro, par rapport à leur ancienne monnaie, les rendant industriellement non compétitifs.. Et le contraire pour l'Allemagne, dont les entreprises profitent de l'euro faible pour mieux exporter. (le deutchmark serait 25% plus élevé que l'euro).

Tandis que les pays de l'est de l'Europe ont été épargnés de l'euro, notamment la Pologne, la Roumanie, la Hongrie...comme pour créer un grand écart économique, volontairement destructeur pour le sud ouest de l'europe. Et alors que la route de la soie se construit, la mondialisation ressemble de plus en plus à un aspirateur de richesses au principal bénéfice de la Chine, tandis que les autres s'endettent.

Mais tout va bien, notre président européiste et mondialiste en restera convaincu... jusqu'en 2021

 Pour en revenir à nos moutons, ce week end dernier nous parlions d'un mini krach possible, mais c'est un peu raté du côté de l'amplitude baissière... (désolé, il faudrait plutôt consulter le site madamesoleil.com )

Malgré tout, cela ne change rien au scénario proposé, à savoir une baisse en début de semaine, suivie d'une tentative de rebond en milieu de semaine, suivie d'une rechute possible.. A voir.... Je suis passé de baissier à hors marché pour l'instant.

2018-02-06_CAC