Suite (01/05/16) :

Comme certains d'entre vous je suppose, je me pose des questions sur la loi El Khomri, nos problèmes économiques, et les manifestations qui en découlent, 

Sur notre planète aujourd'hui endettée à plus de 200 000 milliards à travers les états, les interventions des banques centrales sont de plus en plus fréquentes. (Sur les marchés financiers, La FED aux US, depuis 2009, a toujours eu raison des baissiers en rachetant les indices peu après les mauvaises nouvelles.) Mais ce processus d'endettement exponentiel mondialisé finira par imploser, c'est du moins ce que l'on entend de plus en plus.

Pourtant des solutions sont possibles pour éviter ces interventions des banques centrales qui visent à compenser un système économique totalement défaillant au niveau mondial, au profit d'un petit nombre d'individus.

Il faut créer un processus inverse à celui de la mondialisation, à savoir la "démondialisation". Celle ci consisterait tout d'abord à favoriser le commerce international entre les économies parfaitement homogènes, afin d'éviter un éternel alignement des salaires par le bas, au profit de seulement quelques uns, et au détriment de l'humanité toute entière. Pour l'instant nos politiques n'ont pas été fichus de le faire en Europe, puisque nous avons maintenant sur le même territoire sans frontières, des salaires à 150 €/ mois (Roumanie), 350 €/mois  (Pologne et Hongrie), en compétition avec les nôtres.

Lorsque j'observe les manifestations en France en ce moment (Nuit Debout, CGT, etc..), et qui devraient sans doute s'empirer dans les mois à venir, je me dis, en admettant qu'ils aient en partie raison sur le fond, il faudrait arrêter de se tromper d'ennemi.

Le dilemme du gouvernement socialiste actuel avec la loi El Khomri pour tenter de combattre le chômage de masse est clair. Ce gouvernement a simplement pris conscience que seuls les pays libéraux peuvent survivre à un monde ultra libéral, aussi inhumain soit il !... 

Les ennemis ne sont pas l'état Français, encore moins les patrons, puisque les décisions proviennent de la gouvernance européenne... Et ces organisations gouvernementales se soumettent elles mêmes aux multinationales, qui imposent un processus de compétition internationale, avec un alignement des salaires par le bas.

Je pense que c'est donc à Bruxelles qu'il faudrait imposer un tel processus de démondialisation. Ce serait la seule manifestation par millions de personnes, qui vaille...