Bonsoir,

Ce n’est pas dit dans la chanson, mais Goldman Sachs, la banque américaine qui dirige le monde est en passe de réussir son pari. Celle qui incarne tous les excès et dérives de la spéculation financière et dont le pouvoir ne connaît ni limites ni frontières.

Après s’être enrichie pendant la crise des subprimes en pariant sur la faillite des ménages américains, elle a été l’un des instigateurs de la crise de la zone euro, en fournissant tous les outils nécessaires à la Grèce afin de maquiller l’ensemble de ses comptes.

Grâce à son réseau d’influence unique au monde, Goldman Sachs a su profiter de la crise pour accroître sa puissance financière, augmenter son emprise sur les gouvernements et bénéficier de l’impunité des justices américaines et européennes.

Mais le scénario à suivre ne sera peut être pas tout à fait celui attendu. Certes dans tous les cas la Grèce va continuer à affaiblir la zone euro au bénéfice des états unis. Mais en cas de Grexit, une alliance inédite, au moins commerciale, de la Grèce avec d’autres états communistes comme la Russie n’est pas à exclure. ICI

Concernant l'analyse du CAC, à mon humble avis, personnel, nous ne sommes peut être plus très loin d'un potentiel krach. Mais pour l'instant l'espoir est encore là.

2015-07-06_CAC 2

2015-07-06_CAC 1